Crédit immobilier : les précautions à prendre

Pret personnelSouscrire un contrat de crédit immobilier reste une décision délicate, qu’il faut éviter de prendre à la hâte. La précipitation peut être fatale pour l’acheteur immobilier, s’il ne prend pas la peine de réfléchir aux conditions et aux modalités qu’implique son prêt argent. Avant de signer, il est préférable de prendre son temps et d’examiner minutieusement l’offre de crédit et le type de contrat.

Comprendre la validation d’un crédit immobilier

Une fois la demande de crédit effectuée et le profil de l’emprunteur remis à la banque, l’organisme de crédit expédie une offre de crédit au client. L’envoi de cette offre de crédit signifie donc, que la banque a étudié le dossier du clientet qu’il y a donné une suite favorable. Par le billet du dossier de crédit, la banque expose sa proposition de prêt immobilier au client.

De son côté, celui qui souhaite souscrire un prêt dispose de 10 jours pour réfléchir et donner suite à l’offre de la banque. Il faut savoir que le contrat de crédit immobilier ne s’applique que lorsqu’il y a accord entre les deux parties, c’est-à-dire entre l’établissement de crédit et l’emprunteur. Par conséquent, le contrat ne sera validé que lorsque les deux parties auront signé le dossier.

Lors de la souscription, l’emprunteur devra poser un paraphe sur toutes les conditions mentionnées dans la convention de crédit, afin de certifier son acceptation. Une fois la convention de prêt immobilier signée, veillez à avoir une copie du document.

Evaluer les obligations avant de signer

courtier en créditMême si l’emprunteur s’impatiente de devenir propriétaire, il devra éviter de trop se précipiter à signer le dossier de crédit proposé par son banquier. Il faut noter, qu’un contrat de crédit implique des obligations de chacune des parties. Par conséquent, l’emprunteur devra veiller à analyser point par point chaque condition énumérée dans le contrat avant de le valider par signature.

Il est également important pour le demandeur de crédit de vérifier les modalités d’emprunt. La présence de plusieurs données est indispensable : le montant du capital emprunté, le taux d’intérêt, le TAEG, le montant des mensualités ainsi que la durée du prêt. Tout ça doit impérativement figurer dans le contrat.

Pour mieux comprendre les modalités mentionnées dans le contrat, il est conseillé de se faire assister par un courtier. Le contrat de prêt immobilier devra également comporter un tableau de remboursement qui indiquera toutes les obligations mensuelles que le demandeur de crédit devra respecter après la signature du contrat.

[add_posts tag=pret-hypothecaire show=5]

L’établissement financier, de son côté, a l’obligation d’indiquer les cas d’exclusion. De plus, il se doit d’expliquer clairement toutes les obligations qui accompagnent le dossier de crédit. Si, finalement l’offre ne correspond pas aux attentes du demandeur de crédit, il pourra simuler son prêt en consultant d’autres propositions de prêt en ligne.

Revoir l’assurance emprunteur avant de signer

Comme pour d’autres types de prêt, on recommande souvent aux demandeurs de crédit de souscrire une assurance de prêt qui lui permettra de continuer à rembourser la somme empruntée en cas d’invalidité. Le demandeur devra rester vigilant quant aux conditions de l’assurance précisées dans l’offre de prêt.

Il devra aussi s’assurer que la couverture répond réellement à ses besoins. En effet, certaines assurances qui accompagnent le crédit peuvent ne pas assurer certains risques, comme un accident suite à la pratique d’une discipline sportive. Pour emprunter dans des conditions plus sûres, il peut s’avérer plus prudent de faire appel à un courtier ou de consulter l’avis d’un spécialiste en prêt immobilier.

En savoir plus sur le sujet